L’Ecole d’Art du Beauvais vous propose la conférence

Arts et révolution: l’avant garde russe , 1917-1932

par Frank Vermandel

Couverture-EAB 2020-2021

Plus que tout autre mouvement avant-gardiste, l’avant-garde russe est marquée au sceau de la révolution. Révolution politique et révolution artistique vont en effet, à partir de 1917, se conjuguer et parfois s’affronter pour produire un foisonnement inédit d’expérimentations qui ont bouleversé les codes et les genres établis. Peinture, sculpture, architecture, théâtre, littérature, cinéma ne cesseront pendant plus de deux décennies de dialoguer, d’interférer et de se nourrir mutuellement pour se réinventer, se recomposer et, littéralement, révolutionner le champ de la création artistique. Scandé par une succession de mouvements (cubo-futurisme, alogisme, rayonnisme, suprématisme, constructivisme, productivisme), cet élan avant-gardiste est cependant stoppé en 1932 par un durcissement idéologique et la mise en place d’une doctrine d’état : le réalisme socialiste. Plurielle, inventive et engagée, l’avant-garde russe nous lègue in fine un héritage puissant, toujours captivant et inspirant pour sa capacité à explorer les relations interdisciplinaires et à questionner les liens, souvent conflictuels, entre le politique et l’artistique.

Frank Vermandel est architecte DPLG, maître de conférences et chercheur HDR à L’École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille, enseignant en Histoire et théorie de l’architecture à la Faculté d’Architecture LOCI de Tournai, responsable du domaine conception du LACTH (Laboratoire, architecture, conception, territoire, histoire) de l’ENSA Lille.