Aménagement des rives

La forme du tracé

Tracés géométriques ou formes irrégulières, les mares peuvent revêtir différents aspects.

Les bassins géométriques ont plutôt une vocation décorative ou de réserve d’eau, leur pente abrupte ne permettant pas l’implantation d’un véritable habitat écologique.

Une forme sinueuse, qui s’accompagne souvent d’une pente plus douce, sera au contraire intéressante du point de vue floristique et permettra par la suite l’implantation d’amphibiens. Il n’est cependant pas nécessaire d’avoir des formes trop complexes. Celles-ci ne sont pas toujours esthétiques et dans le cas d’une mare où l’étanchéité est faite avec une bâche, elles rendront l’installation de cette dernière plus délicate. Finalement des formes simples comme l’ovale ou le haricot donnent souvent le meilleur résultat.

 

tracé-ovale_rvb1

tracé-haricot_rvb

Les différents profils de berge et mesure de protection

Berges droites

La transition très nette entre la berge et le bassin ne permet pas l’implantation d’une végétation. Ce type de mares ont donc généralement une vocation décorative ou de réserve d’eau. L’absence de végétaux sur la mare implique de bien choisir les matériaux de construction. En effet ce sont eux qui permettront à la mare de s’intégrer dans son environnement :utilisation de briques, de rondins de bois,… suivant les cas. On retrouve assez fréquemment ce type de berge dans les mares des centres des villages où elles trouvaient autrefois un usage domestique (cf. Et si l’on remontait le temps). A ce titre elle constitue un élément patrimonial qui mérite d’être restauré et entretenu.

Berges-droites_rvb

 

Berges talutées

A cause du talus, les rives possèdent une pente assez forte qui les rend plus vulnérables aux phénomènes d’érosion. Il est donc important de les protéger au risque de voir la rive se dégrader rapidement.

Berges-talutées_rvb

 

Berges en pente douce

De par sa forme mais aussi parce que l’implantation de végétaux y est aisée ce type de berge compte parmi les moins fragiles. Il faudra néanmoins veiller à protéger la zone laissée à l’air libre pendant par la période estivale en y implantant des végétaux aquatiques.

Berges-en-pente-douce_rvb

 

La protection des berges est souvent nécessaire au niveau de la zone de battement des eaux.

Les enrochements donnent un aspect plus naturel que des dalles de béton ou des palplanches :

enrochement-berges_rvb-300x156

 

De même les risbermes bien que très discrètes peuvent également constituer une solution :

risbermes-berges_rvb-2-297x300

Il existe d’autres solutions comme la pose de grillage, ou le fascinage (pose de pieux et de planches formant un premier rideau de protection derrière lequel on place des fagots).

fascinage_rvb

Exemple de fascinage avec des planches
Photo CAUE 60

fascinage-avec-du-saule_4_bp_blogspot_com

Exemple de fascinage avec des branchages de saule
Photo 4.bp.blogspot.com

 

Ces mesures sont généralement complétées par l’implantation de végétaux dont le système racinaire permet de retenir au maximum les éléments des berges. (cf. rubrique végétaux)

 

La berge: trait d’union entre esthétique et technique

bassin

 

 

L’accès à la mare

Pourquoi dégager l’accès à la mare?

• elles constituent un élément remarquable dans nos paysages et possèdent souvent une valeur patrimoniale et/ou esthétique.
• en tant que milieu humide, elles abritent un écosystème riche, il s’agit donc d’un lieu privilégié pour la sensibilisation à l’environnement.
• une mare qu’on aperçoit pas à cause d’une clôture ou de végétaux mal entretenus est souvent décriée comme une source de nuisances (odeur, moustiques,…)
• pour des raisons d’entretien, une mare non entretenue étant condamnée à disparaître.

 

L’accès à la mare qu’il soit visuel ou physique est donc primordial. Il est important que les résidents, en particulier dans les zones habitées, se les approprient.

Il est donc regrettable de constater que le plus souvent l’accès aux mares est condamné par la présence de clôtures. Celles-ci sont souvent installées dans le but de prévenir un accident, ce qui est tout à fait louable. Il est cependant bon de noter que ceux-ci sont rares et qu’il existe d’ autres solutions pour se prémunir des risques (cf. Fiches Sécurité) Toutefois si ces clôtures doivent être maintenues, pour des raisons particulières de sécurité ou dans le cas de mares servant à l’abreuvage des animaux, pour limiter la dégradation des berges, il sera important de conserver un passage pour l’entretien (Cf. schéma ci-dessous).

cloture-entretien_rvb2

 

La-Neuville-Garnier-60

Mare devenue inaccessible par la pose d’un grillage.
Photo CAUE 60

Gremevillers-60-Photo-CAUE
La clôture protège aussi la mare des animaux domestiques, Gremevillers (60)
Photo CAUE 60